Vendredi, j'ai joué les touristes. J'avais visité le château de Versailles gamine. J''avais été très marquée par la grille de l'entrée qui m'avait semblé immense, et n'avais plus aucun souvenir du reste. Vendredi, c'est seulement une fois à l'intérieur de la première cour que j'y ai repensé. Je me suis rendue compte que j'étais passée devant la grille sans même la voir cette fois. Là, c'est le parc immense qui m'a subjuguée. Sous le soleil, le lac sur lequel déambulaient quelques barques ressemblait à un décor, une peinture. Aux couleurs sublimées. Qu'est-ce qui me marquera, quand j'y retournerai, dans dix ou vingt ans ?

Retour à l'accueil